i-tube, un assemblage compétitif

"…dans le thème de topographies, le problème de détermination du cyberespace comme étant une topographie ou l'autre émerge. Au contraire, on assiste à la création et la révélation de topographies mélangées, de l'assemblage de ces formes d'énonciation opposées. Chaque initiative de communication électronique qui engage sérieusement la conception de cyberespace, devrait alors venir à terme du mélange de ces deux topographies. Cette vision de communication assistée par ordinateur apparaît dans la formulation de Hakim Bey, 'le net' et 'le web', dans lequel l'espace nomadique et lisse émerge constamment de l'espace strié à l'intérieur des formes d'activités commerciales et gouvernementales officielles, comme l'écrivait Mandelbrot dans "Hidden within the map". Les flux d'information des topographies fluides décrivent ces deux topographies comme un assemblage compétitif d'énonciation à l'intérieur du contexte partagé des communications électroniques."

Mark Nunes. ’ virtual topographies : smooth and striated cyberspace’

L'idée du "tunnel de consultation" est une tentative de synthétiser la linéarité de l'espace d'action strié - recherche à tâche ciblée, avec le concept d'un environnement immersif et interactif- l'espace lisse afin de permettre des formes de lecture exploratoires. De cette manière, le concept entier est basé sur l'interrelation d'un moteur de recherche personnalisé, les membranes, avec des concepts spatiaux, fusionnant la structure intertextuelle de la banque de données électronique dans un modèle spatial linéaire, le tunnel.

La question de formes d'organisation de l'information peut donc directement être liée à la question de construction d'un espace à l'intérieur du médium électronique immatériel, s'étendant à une recherche générale de structures significatives dans le " social realm".

Selon la lecture, le tunnel peut être compris comme pure forme et/ou pure information. Sa densité, son échelle et les positions relatives aux surfaces suffisent à déterminer un espace, ainsi que des modes et assemblages significatifs. Puisque la recherche est conditionnée par une série d'expériences spatiales, elle est aussi mise en place par des logiques architecturales. De cette manière, le projet met en rapport les implications spatiales, architecturales et programmatiques à travers un modèle paramétré et un prototype fonctionnel, moteur de recherche.