ENG - FR


INSTALLATION


I-SKIN


TYPES DE PERSONALITE


ESPACE COLLECTIF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I-SKIN 1.0 + 2.0

L'installation interactive I-Skin 2.0 de Naziha Mestaoui, architecte et urbaniste, Yacine Aït Kaci, concepteur et designer multimédia et Crstof, fashion designer, présentée au musée de la mode et du textile (Louvre) est une réflexion sur la notion d'identité électronique. Chacun d'entre nous possède sans le savoir un double dans le monde numérique, constitué par toutes les informations qu'il aura pu y laisser, numéros d'identification divers, coordonnées bancaires, abonnements, etc… Toutes ces informations abstraites servent à définir une ombre de notre identité dans la " grotte " de l'information. Ce double n'a pas de forme particulière, c'est plutôt un concept. La notion d'avatar se situe actuellement plutôt à l'inverse de celui-ci. Un avatar est la représentation électronique d'un individu dans le cyberespace.

Si la plupart des recherches effectuées dans ce domaine favorisent une représentation physique de l'individu sur un principe basé sur l'imitation de la réalité visible, le but de I-SKIN est de traduire des facteurs plus émotionnels et psychiques que physiques afin de proposer une nouvelle représentation de chacun. L'avatar se profile ainsi comme le vêtement de demain.

La seconde phase du projet I-Skin ainsi que l’exposition est réalisée grâce au soutien de France Télécom R&D. Le travail avec les artistes est couramment pratiqué au sein de certaines unités de recherches
de FTR&D afin d'enrichir l'approche créative des équipes.. I-Skin 2.0 apporte à France Télécom R&D, une vision complémentaire sur
les travaux importants en cours dans le domaine des avatars.

I-SKIN 02
est une installation propose une génération d'avatar interactive et la confrontation de cet avatar à un espace collectif totalement interactif en permettant à l'utilisateur d'y naviguer à l'aide d'une interface et de retrouver le I-SKIN qu'il y aura créé. L'utilisateur a en face de lui une forme de base neutre et à travers les choix qu'il effectuera modifiera cette forme en un objet unique, personnalisé et numéroté dont il gardera la trace et qui sera son propre avatar. Cet avatar sera placé dans un espace collectif à une position précise qui correspondra à la moyenne de ses choix. Cet espace collectif ainsi que l'interface de création fonctionnent à travers des critères d'identification qui explorent la notion de personnalité. Modèle 3D interactif de i-skin (598k)

En effet, I-SKIN 02 propose un point de vue original sur la création d'identités virtuelles. Ce ne sont pas l'apparence physique ni l'imitation de la réalité, qui modèlent la forme mais une réflexion sur la personnalité à travers une interface conçue pour en modéliser les grands types, le cristal de personnalité créé par Naziha Mestaoui et Yacine Aït Kaci.

Le cristal de personnalité est un système qui s'organise sur la base de l'étude des types caractéristiques de personnalité étudiés par la psychologie moderne et notamment par son fondateur C.G.Jung.
Le cristal propose une modélisation subjective de la représentation de la personnalité humaine en croisant d'une part ses grands types et d'autre part la symbolique régie par la représentation des quatre éléments fondamentaux: le feu, l'eau, l'air et la terre.

Les types psychologiques sont classés en trois catégories: le rapport
à soi (je), le rapport à l'autre (tu) et le rapport à la société (nous).
A chacune de ces échelles correspond un caractère par élément fondamental. Les douze caractères ainsi obtenus (conceptuel, émotif, spirituel, rationnel, extraverti, introverti, intuitif, sensitif, révolutionnaire, contemporain, utopique et conservateur) sont placés aux extrémités d’une forme géométrique régulière de façon logique par rapport à leurs oppositions et leur appartenance
à un élément particulier. La création d’avatar va dès lors procéder
par identification à ces grands caractères. Chacun des caractères
est défini par cinq mots qui en font une sorte de graduation.

Le système propose ainsi 60 mots parmi lesquels l'utilisateur en devra choisir cinq pour modeler son avatar de personnalité. C'est le principe de l'identification : on choisit ce que l'on " reconnait " comme étant sien. Il n'y a donc pas d'interprétation à l'insu de l'utilisateur mais plutôt la création d'une forme qu'il " reconnait ". Les mots choisis représentés par des images formeront un " tunnel d'information " à l'intérieur du I-SKIN et pourra être traversé par l'utilisateur qui y verra alors la trace de ses propres choix. C'est l'espace intérieur de notre personnalité.

L'espace collectif est construit suivant ces douze axes et les avatars créés se placent en fonction des moyennes relatives aux choix des mots. L'utilisateur pourra revoir son avatar et surtout l'envisager par rapport aux autres.

L'espace collectif ainsi que l'espace de création sont combinés dans une installation à l'intérieur de laquelle on peut pénétrer pour y interagir avec son avatar. L'installation se présente ainsi : un pli en plexiglas dans lequel prennent place deux projections d'images 3d interactives et deux interface dont une vidéo sur un écran tactile. Les images projetées se reflètent dans tout le pli et l'espace créant ainsi l'ambiance lumineuse correspondant aux choix de l'utilisateur, dans lequel les images virtuelles fusionnent avec le monde physique dans une réalité hybride. Modèle 3D interactif de l'installation (52K)

Quant à la création sonore, l’installation propose une partition partiellement générative créée par le compositeur Stephan Haeri
à partir de motifs correspondant aux classifications. Chaque avatar potentiel possède donc son propre son.

Le projet I-SKIN 01, conçu par Naziha Mestaoui, Crstof et le laboratoire d’architecture Lab-au et réalisé pour la mission 2000 dans le cadre
de l’exposition "La beauté" à Avignon était déjà une réflexion sur
la perception de l’identité dans le monde virtuel à travers le thème
de l’avatar. Le projet initial interrogeait la question de l’avatar à travers trois critères de base: le corps, le vêtement et l’architecture, chacun représentant une facette de l’identité.
A travers un choix d’images d’archive représentatives de ces domaines, le I-SKIN change de couleur, de niveau de transparence et de forme.

Le projet utilise la technologie de 3d temps réel développée par
la société française Virtools qui permet une totale liberté d’interactivité grâce à un logiciel comportemental sur lequel s’appuie
la programmation de I-SKIN.

I-SKIN 1.0+ 2.0 est l'état d'une réflexion en cours sur la notion de double électronique qui touche tous les domaines de la création et augure d'autres projets dans cette direction.

 


Contacts

Naziha Mestaoui, architecte, urbaniste et designer multimedia
naziha@electronicshadow.com
http://www.electronicshadow.com

Crstof, fashion designer et concepteur de projets événementiels
crstof@yahoo.com

Yacine Aït Kaci, concepteur et designer multimédia
yacine@electronicshadow.com
http://www.electronicshadow.com