<< Yacine AIT KACI
  Film interactif






La loi d’accommodation chez les borgnes
1928 | 1996

Ce scénario du célèbre dadaïste Francis Picabia n’a jamais été porté à l’écran.
Et pour cause, il se présente comme un texte dont l’imaginaire de chacun serait le metteur en scène.

La structure non linéaire du texte se prête par contre parfaitement
à une adaptation multimédia. Le principe est simple : le récit est découpé
en une multitude de cellules indépendantes. La voix-off reprend textuellement
le texte original de 1928 tandis que les images qui correspondent nous ramènent
à une vision très personnelle de notre réalité quotidienne.

Tous les personnages sont filmés séparément et incrustés dans des décors graphiques, entre l'interface informatique et la photographie. Leur rencontre, activée par l'utilisateur, est donc purement virtuelle, même si elle peut paraître réelle à nos yeux, comme les marionnettes humaines de l'invention de Morel (Adolfo Bioy Casares). Ils deviennent ainsi les pantins d'un utilisateur qui devient peu à peu à son tour le pantin du programme, orchestré par Francis Picabia, lui-même.

Les huit personnages évoluent donc au gré de l’utilisateur jusqu’à ce que celui-ci soit à son tour piégé par le système. Le détournement des systèmes est une pratique récurrente qui accompagne l'histoire de l'art et celle des technologies.
Ici l'écran est une petite scène de théâtre et déjà

La loi d’accommodation chez les borgnes est un projet de fin d’études présenté à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Decoratifs de Paris en section Communication Visuelle / Multimédia en fin d'un cursus riche pour ses diverses hybridations.

Conception, réalisation, Design : Yacine AIT KACI

  © Electronic Shadow 2003