© Electronic Shadow 2001
TEMPS REELINSTANTANEITETOPOGRAPHIE DE LA MEMOIRE

LA VIDEO

Une vidéo propose en boucle de voir passer une journée complète dans trois villes: Palerme, New-York et Paris. Il y a donc trois vidéos "horloge" et l'on peut passer de l'une à l'autre tout en restant dans le même rythme de la journée. Il est tenu compte des décalages horaires. Les vidéos sont réalisées à partir de photos numériques.
Chaque journée est symbolisée par 24 photos, une pour chaque heure de la journée, il y a en tout 72 photos. L'interaction consiste à pouvoir changer de ville et choisir autant d'images que l'on veut. Chacune des images choisies vient se rajouter comme une strate à la projection en 3D temps réel de la mediterannée virtuelle.
Ainsi le temps est utilisé comme interface. La photographie fixe en image un instantané du temps qui passe et les photos qui défilent
reconstituent un rythme linéaire.

Il se produit alors un paradoxe entre le temps linéaire et continu du temps qui passe, que l'on ne peut pas arrêter et le temps réel de la fixation d'une strate en mouvement dans l'espace de la mediterranée virtuelle qui représente la mémoire. En effet chaque strate de mémoire est mouvante mais ne dépend pas directement du temps qui passe. Les strates qui se suivent dans l'espace de la mediterannée virtuelle ne se suivent pas nécessairement dans le temps de la journée. La méditerranée virtuelle constitue donc son propre temps qui est le temps de la mémoire.