Concepts

Electronic Shadow fonde sa pratique sur un échange permanent entre une approche conceptuelle utopique, inventer des possibles dans les voies ouvertes par les nouveaux medias, et les contraintes, technologiques, industrielles, et culturelles du réel, en mettant tout en oeuvre pour que le possible devienne réel.

[V-Med 2.0] propose toute une série de concepts originaux qui sont mis en scène et en images pour permettre au public d'en percevoir les aspects les plus intéressants. Ces concepts sont autant de façons d'envisager les nouveaux media et leur mise en scène en font des germes du possible.

[V-Med 2.0] opère une compression de l'espace dans son principe d'installation, en faisant co-exister virtuellement deux lieux bien réels, mais aussi une compression du temps en proposant une mise en scène du rapport de différentes temporalités dans un nouvel espace-temps, le 25ème fuseau horaire.

Cette mise en co-présence " virtuelle" contribue à l'élaboration d'une réalité hybride : hybride entre des extensions physiques, deux installations, des extensions électroniques, ce site est l'une d'entre elles, mais aussi hybride entre des lieux géographiquement opposés, Helsinki et Palerme. La réalité hybride ouvre tout un champ de réflexion, d'expérimentations utopiques et fait co-exister l'actuel et les possibles.

[V-Med 2.0] investit donc les nouvelles technologies comme matériau d'une construction utopique. Internet n'est pas qu'un outil, c'est un nouvel espace-temps qui s'ajoute comme une strate sur l'histoire de l'humanité et de sa perception. Ce processus de stratification s'apparente à une sédimentation de la mémoire dans un cycle continu.

Ce qui s'invente aujourd'hui est la mémoire de demain.

L'écharpe communicante
présentée au MOMA de NY
en Février 2001.
Faire des sens une interface
de communication portable.

La co-existence virtuelle d'espaces géographiquement distincts.

La stratification de la mémoire.